ACTU

« Herezh ar Seiz Breur » – France 3 –  24/11/2018

Ils sont en quelque sorte les héritiers des « Seiz Breur », ces jeunes artistes des années 20, à l’origine d’un remarquable renouveau artistique en Bretagne. Owen Poho, designer, Jakez Derouet, graphiste, et Fañch an Henaff, créateur de caractères typographiques, nous plongent dans les années « art-déco ». Ils nous montrent la puissance créatrice du mouvement initié par Jeanne Malivel, René-Yves Creston, Suzanne Candré-Creston et Georges Robin en 1923. Leurs inspirations, ils la puisaient dans l’art populaire de Bretagne et dans l’art celtique tout en inscrivant leurs réalisations dans la modernité du mouvement des arts décoratifs, partagé dans toute l’Europe de l’entre deux-guerres.
Naturellement, les créations contemporaines d’Owen, Jakez et Fañch sont bien du XXI siècle. Mais, en leur compagnie, on comprend comment leurs oeuvres d’aujourd’hui se nourrissent toujours des réflexions et réalisations des Seiz Breur.
Diffusion samedi 24 novembre 2018 à 10h sur F3 Bretagne.
creston2

Hêred ar « Seiz Breur » emaint en ur mod ; heritourien arzourien yaouank ar bloavezhioù 20 o doa adnevezaeet an arzoù e Breizh. Gant Owen Poho, dezagner, Jakez Derouet, grafour, ha Fañch an Henaff, krouer lizherennadurioù, e splujomp e bloavezhioù an arzhoù-kinklañ. Diskouez a reont deomp nerzh krouiñ an emsav lañset gant Jeanne Malivel, René-Yves Creston, Suzanne Candré-Creston ha Georges Robin e 1923. Awenet e oant gant an arzoù poblek Breizhek kement hag an arzoù keltiek, en ur bezañ e memes koulz, stag ouzh modernelezh an arzoù kinklañ a rae berzh en Europa a-bezh, etre an daou vrezel. Evel just, krouidigezhioù a-vremañ Owen, Jakez ha Fañch a zo stag ouzh an XXIvet kanvet. Met, asambles gante, e komprener penaos o oberennoù, hiziv an deiz, a chom awenet gant prederioù ha pezhioù ar « Seiz Breur ».

Skignet e vo d'ar 24 a viz Du war France 3 Breizh.

« Degemer mat » 

Docu à voir le 5 novembre 2018, au cinéma Le Douron à Plestin Les Grèves (26 mn – VOST)
 La situation des migrants dans jungle de Calais – le plus grand bidonville d’Europe en 2016 – a soulevé l’indignation générale. En Bretagne, les citoyens sont nombreux à réagir. Des collectes s’organisent, des associations se créent, des bénévoles s’engagent sur le terrain aux côtés des réfugiés. C’est cette incroyable mobilisation citoyenne en Bretagne que ce documentaire met en images. De Calais à Paris, de Douarnenez à Rennes, en passant par le Trégor, les pays de Quimperlé, de Brest ou le pays Bigouden… on suit les chemins plein d’embuches des demandeurs d’asile dans l’Hexagone qui, grâce aux bénévoles, (re)découvrent les joies simples de la vie.

Une soirée organisée par l’association / Aozet gant ar kevredigezh Dañs Treger.

« Joséphine Pencalet, une pionnière » au Festival des Passeurs de lumière (Bannalec) , samedi 25 novembre 2017 (18h, sous le grand chapiteau)

La 9è édition du Festival des Passeurs de lumière à Bannalec sera consacrée aux rebelles. Parmi eux, on parlera de Joséphine Pencalet, la Penn-Sardin qui fut parmi les premières femmes élues en France, en 1925, à l’époque où elles n’étaient ni électrices, ni éligibles. Je serai présente pour répondre aux questions du public à l’issue de la projection sous le Grand Chapiteau. Pour en savoir davantage sur le riche programme de ce festival, cliquez ici : festivallespasseursdelumiere.fr/

Téléchargez le programme complet : http://www.festivallespasseursdelumiere.fr/2017/programme-complet.pdf

« Pa ya kuit Solenn » lauréat du second « Prix de l’avenir de la langue bretonne »

An teulfilm faltaziet « Pa ya kuit Solenn » ‘n eus resevet eil priz « Prizioù dazont ar brezhoneg » er rummad klewelet, e Lannuon d’an 24/03/2017.

Le docu-fiction « Pa ya kuit Solenn » (Quand Solenn s’en va) a atteint la seconde marche du « Prix de l’avenir de la langue bretonne » de la catégorie audiovisuelle, à Lannion, le 23 mars 2017. Réalisation : Anne Gouerou – Production : France 3 Bretagne.

loreidi_ar_priziou-296677517342507_10208354742044509_8356787440662628421_n

« Pa ya kuit Solenn »  raconte l’histoire de Solenn, une jeune femme maltraitrée par son mari. Quand elle décide de quitter le foyer avec ses enfants, elle se fait épauler par l’association « L’Abri-Côtier » de Concarneau. Le temps d’un tournage, les bénévoles se sont fait acteurs et actrices pour illustrer la réalité de ces situations de violence conjugale, tant physique que psychologique. (26 mn – 2016 – France 3 Bretagne)

« Pa ya kuit Solenn » Un teulfilm diwar-benn ar feulster graet d’ar merc’hed, dre poltred Solenn, ur vaouez yaouank a vev e-kichen Konk-Kerne. Sikouret ‘vo gant ur skipailh merc’hed a-youl vat, bodet er gevredigezh « L’abri-côtier »

Films documentaires, enquêtes, productions multimédias / Teulfilmoù, enklaskoù, produerezh liesvedia